POURQUOI « SÉCURITÉ, FORCE ET LIBERTÉ »?

Le droit « à la sécurité, à la force et à la liberté » est la signature du COPA. C’est la devise que nous utilisons pour enseigner aux enfants – et aux adultes – l’importance des droits.

Nous croyons que ces mots décrivent et mettent en lumière l’essence de nos droits en tant qu’êtres humains. Nous croyons que ces trois droits sont indivisibles – c’est-à-dire, que nous ne pouvons assurer le respect des droits de la personne si nous ne respectons pas TOUS ces trois droits intégralement.

LA SÉCURITÉ!

image

La sécurité veut dire quelque chose de différent pour chaque personne. Certains élèves nous disent se sentir plus en sécurité avec une personne de leur entourage en particulier, que cela soit à la maison, à l’école ou dans la collectivité.

LA FORCE!

Pour le COPA, la force comporte deux significations – la force physique et la force psychologique.

Selon le COPA, l’importance de la capacité physique des enfants (et des femmes) est souvent sous-estimée dans les programmes de prévention de la violence. Les programmes du COPA sont donc uniques parce qu’on y enseigne l’autodéfense aux enfants – filles et garçons – de la maternelle à la 6e année. De la 7e à la 12e année, le COPA enseigne ces programmes aux jeunes filles et femmes.

(Les recherches sur l’autodéfense montrent qu’il s’agit de la forme de prévention des agressions sexuelles la plus efficace.)

L’autre signification de la force correspond à la force intérieure, souvent surnommée le courage ou la confiance en soi.

Pour le COPA, il est essentiel d’aider les jeunes à développer ce genre de force, par exemple, en les encourageant à s’affirmer et à défendre leurs droits, ou à devenir des allié.e.s et des défenseurs des droits de leurs pairs.

LA LIBERTÉ!

image

Le droit à la liberté est le plus controversé de ces trois droits. On n’en tient souvent pas compte dans les discussions sur la prévention des agressions, les enfants et les jeunes.

Pourtant, comment peut-on prétendre que les jeunes arriveront à réaliser leur plein potentiel si elles et ils ne sont pas libres… d’être elles-mêmes et eux-mêmes, d’être différentes ou différents, de former leur propres opinions, d’écouter leurs propres besoins… de bouger, d’explorer, de critiquer, d’apprendre à résoudre les problèmes, de prendre des décisions et de se défendre et de défendre les autres?

Les enfants surveillés, retenus et dont on restreint les capacités et la mobilité ne s’épanouiront pas et ne pourront pas développer le degré de sécurité et de force qu’elles et ils pourraient développer autrement.

En revanche, les enfants libres ont plus de chance d’adopter nos meilleures qualités et réactions – respect, chaleur humaine, gentillesse, compassion, courage – qui font en sorte de réduire le risque de copier ou d’apprendre des comportements négatifs.

Les droits des enfants, à l’instar des droits de tous les êtres humains, se trouvent au cœur du travail du COPA – et la liberté fait partie intégrante des droits de tous les groupes.

Nous croyons que les enfants et les adultes qui vivent dans « la sécurité, la force et la liberté »  ont une meilleure chance de prévenir l’intimidation et toutes les formes de discrimination, de violence et d’agression. C’est ainsi que nous cheminerons vers le genre de collectivité à laquelle nous aspirons et espérons participer.

Tout le monde a le droit à la sécurité, à la force et à la liberté!

Visitez infocopa.com et les sites Web éducatifs du COPA pour en savoir plus sur notre organisme et les droits!